Tous les textes du philosophe Daniel Bensaïd.

Il y a 7 ans

Lumières mélancoliques

C’est à l’exploration de « la dimension mélancolique de la culture de gauche, du XIXe au XXIe siècle » que s’attache le stimulant ouvrage d’Enzo Traverso, Mélancolie de gauche. Une mélancolie qui n’est ni chagrin, ni repli sur soi, ni délestage du « fardeau du passé » mais qui implique de « repenser le socialisme à une époque où sa mémoire est perdue, cachée, silencieuse et demande à être rachetée ».
« Une mélancolie active qui espère et qui aspire », aurait dit Van Gogh.
Ce livre est pour nous un appel à se défaire d’une certaine hibernation ou paralysie fataliste, à penser autrement, loin, très loin de l’incurie mêlée d’arrogance d’une gauche reniée depuis belle lurette, mais aussi loin, très loin des brisures d’une autre gauche, anémiée, sans souffle.
On a besoin aujourd’hui de lumières tamisées, de lumières mélancoliques, écrivait Daniel. C’est sur un besoin similaire, nourri de littérature, de filmographie, d’art pictural et de figures comme Walter Benjamin, Rosa Luxemburg, Auguste Blanqui…, que chemine Enzo Traverso.
Nous reproduisons sur le site au jour du septième anniversaire du décès de Daniel – avec l’autorisation de l’auteur et de l’éditeur – un large extrait de la partie qui lui est consacrée.

Enzo Traverso, Mélancolie de gauche, La Découverte, octobre 2016, 20 euros

 
 
Pour recevoir les informations sur le site,
il vous suffit de nous transmettre
votre adresse mail.

Contact :
assosdanielbensaid@gmail.com