Tous les textes du philosophe Daniel Bensaïd

Coup de projecteur

« On est embarqué »

Le texte que nous publions aujourd’hui, 25 mars 2015, date anniversaire de Daniel Bensaïd, était rédigé pour Une lente impatience. Coupé mais partiellement « recyclé » en divers endroits de l’ouvrage, il nous intéresse en ce qu’il développe un bref passage – « Il m’arrive de me demander si la politique était vraiment mon genre, et si je ne me suis pas trompé de vocation » – et synthétise un itinéraire militant :

Charb, 24 janvier 2010
Charb, 24 janvier 2010

« Je ne crois pas que la politique ait jamais été “ma” vocation, “mon genre” ! Quand elle se présente comme l’art du contretemps, j’y suis comme un poisson dans l’eau. Quand elle gère des rapports de forces et exige le sens des compromis – son lot quotidien – je suffoque comme un goujon sur la berge […]. On s’engage d’abord, avec ses émotions et ses indignations. C’est seulement après que l’on cherche dans la lecture les raisons de sa passion […]. C’est au fil des expériences et des désillusions que la politique devient affaire d’héritage et de fidélité. Fidélité à l’événement comme le dit Alain Badiou ; fidélité à soi-même aussi, aux premiers engagements, qui sont d’amour, avant que vienne l’heure des engagements de raison, plus justes sans doute mais moins enthousiastes. Il y a beaucoup à dire sur le rôle du coup de foudre, en amour et en politique, sur la fidélité à la rencontre initiale et sur ses pièges, sur l’épreuve nécessaire d’une fidélité infidèle et d’une infidélité fidèle. »

« En avant pour l’aventure », 26 décembre 2003

Pour recevoir les informations sur le site, il vous suffit de nous transmettre votre adresse mail.

Contact :
assosdanielbensaid@gmail.com