Tous les textes du philosophe Daniel Bensaïd

Coup de projecteur

Les rythmes du capital

Mandel fut l’un des premiers à saisir la portée historique du retournement, de cycle ou d’onde, intervenu au milieu des années soixante-dix, et à en donner une interprétation complexe non réductible, comme le fit l’économie vulgaire, à un effet mécanique de la « crise pétrolière » de 1973. Sa pensée s’oppose à la simplification harmoniciste, selon laquelle le capitalisme aurait surmonté ses contradictions intimes et atteint un régime de croissance illimité, comme à la simplification catastrophiste s’obstinant à nier les formes nouvelles du capitalisme mondial pour continuer à prophétiser en permanence sa crise finale. Cette position lui valut d’essuyer des feux croisés, accusé tantôt de prophétiser une crise improbable, tantôt de céder aux sirènes d’un « néocapitalisme » maître de ses contradictions. Ces contradictions demeuraient pourtant bel et bien réelles à ses yeux. Elles conduisaient non seulement à une crise généralisée des rapports sociaux, mais aussi à une crise des rapports culturels et des rapports aux conditions naturelles de reproduction de l’espèce. Son programme de recherche s’est ainsi révélé particulièrement fécond.

Nous mettons en ligne la préface de Daniel Bensaïd (en français et en espagnol) au livre d’Ernest Mandel : les Ondes longues du développement capitaliste, paru en novembre dernier aux éditions Syllepse, 25 euros

Sur ce site, à propos d’Ernest Mandel :
– Introduction au marxisme d’Ernest Mandel
– Le marxisme d’Ernest Mandel
– L’héritage théorique d’Ernest Mandel

et aussi :
Pensée stratégique et utopie

Pour recevoir les informations sur le site, il vous suffit de nous transmettre votre adresse mail.

Contact :
assosdanielbensaid@gmail.com