Échos à l'actualité

Daniel Bensaïd : la mémoire et l’oubli

Par Charles Michaloux

Daniel Bensaïd est mort en 2010. À l’occasion de la réactivation de ce site, lui rendre hommage et revivifier sa mémoire sont une entreprise salutaire, mais aussi, triste. Car il faut prendre la mesure du trou profond qui s’est creusé au cours de cette période.

Quand Daniel est mort, son nom était synonyme d’idées et d’engagement, de théorie et de pratique, de réflexion et de militantisme. Certes principalement dans les sphères politiques radicales, en particulier celle de son courant politique (la LCR puis le NPA, et la IVe Internationale), mais pas uniquement tant sa vie l’avait entouré d’un profond respect. Au-delà, mis à part quelques articles dans la grande presse, le silence et l’ignorance firent en sorte d’effacer ses traces. Le plus triste aujourd’hui c’est que ce silence semble avoir aussi gagné la gauche radicale qui lui fait rarement référence, tout occupée à sa dernière marotte. Daniel n’est pas le seul à être touché par cette lamentable déshérence ; depuis plus longtemps encore, Ernest Mandel est aussi tombé dans ces oubliettes qui finalement englobent le marxisme révolutionnaire dans ses multiples facettes. Il faut sûrement y voir le contrecoup d’une époque avide de succès rapides et de raccourcis clinquants – d’une époque de réaction, c’est clair aujourd’hui. Mais d’eux se souvient-on quelques temps après ? Qu’en restera-t-il une fois l’écume retombée ? Une terrible discordance des temps (comme aurait dit Daniel) s’est ainsi creusée entre la stratégie de long terme et les préoccupations immédiates ou à plus court terme qui semblent s’ignorer quand elles ne se retrouvent pas carrément dos-à-dos.

Lire la suite
Premiers regards sur Daniel Bensaïd
Parcours Tout le dictionnaire
à lire ou à relire

Penser à l’épreuve de la complication historique

S’inscrivant en faux contre les démarches de François Furet et de Martin Maila, qu’il juge réductrices, Claude Lefort, à la lumière de Raymond Aron et d’Hannah Arendt, considère que l’interrogation sur le communisme ne doit pas s’arrêter à son propre naufrage.

Lire la suite

Les fruits amers de l’austérité de gauche

Le mercredi 8 juin, le président François Mitterrand tenait la seconde grande conférence de presse depuis son investiture. Il y prétendait maintenir le cap de sa politique et laissait les projets gouvernementaux dans un flou artistique. Le 13 juin, le ministre de l’Économie et des Finances, Jacques Delors, annonçait, à l’issue de la réunion de […]

Lire la suite

Dialektika eta iraultza

“Arrazoi dialektikoa desarrazoi da arrazoi dominatzailearen ikuspuntutik: azken hau desmozorrotuz eta gaindituz bihurtzen da arrazoitsu” Theodor W. Adorno, Minima moralia “Pentsamendu dialektikoaren egoera Frantzian eta munduan?”. Mahai inguru honen izenburua oso gurari handikoa da. Munduan? Ez naiz arriskatuko. Bertel Olmann-ek mundu anglo-saxoian inbestigazio dialektikoen egoerari buruz ohar kitzikagarriak eman berri ditu. Frantziari bereziki dagokionez kultura […]

Lire la suite

Spectres et messies de Derrida

Ce texte reprend pour une bonne part le chapitre « Jacques Derrida et le messianisme sans Messie » de Résistances. Essai de taupologie générale, Fayard, Paris 2001, partie II, chapitre III.

Lire la suite
Tous les articles de Daniel Bensaïd
Vidéos et podcast Tous les contenus multimédia
Livres Toute la bibliograhie